Disiz – Pacifique, où est passé Disiz?

Vendredi 9 juin 2017 sortait le douzième album de DISIZ La peste intitulé Pacifique.

Pour vous présenter un peu DISIZ, c’est un artiste doté d’une incroyable longévité dans le monde de la musique, une dizaine d’album et des millions de ventes à travers la France. À chaque nouvel album, DISIZ réussit toujours à nous bluffer.

Ceux qui ne le connaissent pas, je vous invite à aller checker sur YouTube les quelques sons qui sont pour moi vraiment intéressants tels que (je vous lâche mes préférés) Mon Amour, Echo, Promesse.

(Je vous mets le lien Youtube juste ici  : https://www.youtube.com/watch?v=2Qop2V52UQY )

Comme je vous le disais, on est toujours surpris par cet artiste, personnellement je n’avais pas beaucoup aimé son album précédent sorti en 2015 intitulé Rap Machine, j’étais assez déçu de voir que le Rap évoluait et de ce fait DISIZ aussi.

Alors c’est vrai qu’à la sortie de Pacifique j’étais très sceptique.  Je me demandais après autant d’années comment il réussirait encore à trouver quelque chose de « nouveau » à faire.

J’ai été fort surpris, parfois agréablement et dans certains moments je suis resté perplexe, je vous explique pourquoi.

DISIZ possède l’une des plus belles plumes du Rap français et ça c’est indéniable. On le retrouve d’ailleurs dans la chanson Splash qui est produite par Stromae. Cette chanson fait écho à Papaoutai. Dans cette chanson un enfant se questionne sur les raisons de son abandon par ses parents, vraiment très touchante. Il réussit une nouvelle fois à nous ancrer dans le personnage. De nombreuses chansons de l’album vont vous émouvoir. Je pense notamment à cette superbe chanson intitulée Poisson Etrange qui évoque cet enfant du nom de Aylan échoué sur la plage l’an dernier et dont la photo avait fait la tour du monde.

(Le lien Youtube de la chanson Splash : https://www.youtube.com/watch?v=SHSHyzsNu1Y )

Mais ce n’est pas nouveau chez lui.  On connait son gout pour nous faire frissonner et nous faire réfléchir, l’une des plus belles chansons est intitulée « Qu’ils ont de la Chance », je vous l’avoue je suis passé à côté à la première écoute, ce que je reproche avec cet album notamment c’est le fait qu’après plusieurs écoutes on distingue la beauté et la force des musiques. Néanmoins certaines chansons dans l’album vont très certainement vous laisser indifférentes à la première écoute, l’album étant composé d’une vingtaine de chansons (nombre assez conséquent dans un album).

En tout cas le gros point positif c’est que si on aime les chansons qui nous font frissonner là au moins on est servi. De plus DISIZ réussis totalement à nous transporter et nous faire voyager. Cet album est apaisant, calme et puissant on remarque vraiment que DISIZ la Peste est bien plus impliqué dans son écriture. Il nous avait surpris également dans des sons un peu « délire » par exemple Abuzeur, Kamikaze, un genre que l’on ne retrouve pas ça dans son dernier album, d’où l’idée d’apaisement et de profondeur dans l’écriture qui se distingue. Si je devais le définir ça serait : relaxant

Mon gros coup de cœur de l’album : Quand je serai chaos

Pour ceux qui comme moi aiment le Rap et surtout quand il se met à rapper on peut être satisfait avec :  L.U.T.T.E et Meulé Meulé/ Aighttt. (Le rap reste minime par rapport à ce que l’on pouvait trouver dans ses précédents opus ce qui est très dommage)

Passons à ce qui me plait moins, parce que oui malheureusement quelque chose me gêne, ce rappeur je l’écoute depuis Lucide un EP sorti en 2012 (ouais je fais pas l’ancêtre non plus) et j’ai l’impression qu’en cinq ans ce n’est plus du tout le même artiste, à part le fait qu’il se met à chanter ce qui n’est pas anodin chez les rappeurs d’aujourd’hui et ça ne me dérange pas du tout, ni le fait que l’on retrouve par certains moments le modificateur de voix , chose qui est devenue courante dans le Rap. Le problème n’est pas là il est dans le fait que sur les vingt chansons qu’on trouve dans l’album, il chante dans environ une quinzaine, c’est difficile de lui reprocher surtout qu’il nous avait « prévenus » et il l’assume pleinement dans les interviews.

Ce qui me déplait en revanche c’est son tout nouveau côté qui n’existait pas ou alors très peu chez lui qui résonne techno voir même un peu pop. En effet je trouve ça dommage que l’un des rappeurs français les plus connus se mette tout simplement à ne plus faire de Rap. Pour ma part j’espère que cela restera un test.

Ok je vois très bien l’idée, c’est une bonne chose de vouloir s’ouvrir à un autre domaine, le souci c’est qu’il a un passé de rappeur. Certes il ne s’est jamais réellement cloitré derrière une étiquette mais voilà on ne retrouve plus DISIZ en tout cas moi je ne retrouve pas l’artiste que j’appréciais tant. Je vous cite quelque chanson que je n’ai pas aimé : Ca va aller, Carré Bleu, Auto Dance, Marquise. En tout cas mon avis c’est qu’il s’affirme comme un artiste aux multiples casquettes, certainement que beaucoup d’autres apprécieront son nouveau visage.

(Le lien de la chanson Ca va aller : https://www.youtube.com/watch?v=waddvefgkBw&t=82s )

Enfin voilà j’avais essayé de me couper de ces sons mais dès qu’il va sortir un nouvel album ou bien une nouvelle chanson je vais être obligé d’aller écouter, il me surprendra toujours on retrouve en tout cas un DISIZ la Peste « nouveau » et qui évolue à sa manière. Ce qui est dommage quand on connait l’artiste et que l’on appréciait ce qu’il faisait avant c’est qu’au final cet album soit de lui et non d’un illustre inconnu. Il faut se faire à l’idée que l’on ne retrouvera certainement plus le DISIZ la Peste d’avant.

C’est surement culotté de faire une chronique sur un phénomène comme DISIZ et surtout sur un album très surprenant comme Pacifique mais je voulais partager avec vous mon avis. Pour finir je dirais tout simplement que l’album mérite d’être écouté et apprécié parce que c’est un superbe album. DISIZ la Peste est un des meilleurs artistes dans sa catégorie mais je ne crois pas que Pacifique soit la voie qui lui corresponde en tout cas ça sonne tout à fait avec sa volonté de prendre un nouveau virage, que l’on aime ou que l’on aime pas son douzième album est puissant et reste évidemment comme tous les autres très bien écrit.

Degreve Benjamin

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s