Orelsan en concert, un show maîtrisé de A à Z

Ce mardi 13 mars 2018 j’ai enfin eu la chance de pouvoir assister à un concert de mon artiste préféré.

Pour la septième fois qu’il venait à Lille, Orelsan nous en a encore mis plein les yeux. Vous savez, si vous avez lu mon article sur La fête est finie, tout l’amour que j’ai envers cet artiste, le voir en live était pour moi l’un des plus beaux moments de ma vie. J’en rajoute même pas, c’était sacrement dingue.

Son show maitrisé de A à Z était calé avec une certaine perfection et ce durant près d’une heure et demie et à la suite de très nombreux rappels que le show se termine en apothéose. Dans cet article j’ai envie de revenir avec vous sur cette soirée magique passée aux côtés de plus de sept mille personnes, rien que ça.

Je ne suis pas très adepte des grandes salles et le zénith de Lille étant l’une des plus grandes de la région , j’avais énormément d’apriori sur le type de personnes que j’allais bien pouvoir retrouver dans la fosse.

Parce que oui , Mesdames , messieurs un concert ça se passe dans la fosse.  C’est là qu’on sent la véritable pression avant un concert, que l’on compte les minutes restantes avant de pouvoir apercevoir l’artiste qui nous a fait galérer deux heures dans le froid, que l’on hurle quand un ingénieur du son vient placer un micro, que l’on parle avec des inconnus qui sont venus comme vous, voir un artiste qui est prêt à les faire vibrer. C’est cette partie la que je préfère avant les concerts, les trente dernières minutes ou tout le monde commence à s’impatienter et regarde son téléphone toutes les deux minutes. L’atmosphère pesante culmine au point le plus haut, devient de plus en plus excitante et les gens sont prêts à en découdre.

Arrive Orelsan sur la chanson San, perché au-dessus de la scène avec des gouttes de pluie comme décor. Une ouverture au public qu’il nous a fait découvrir dans son dernier album. Moi, je ne vous le cache pas cela faisait des nuits que je rêvais d’une seule chose : entendre Jimmy Punhline en live, pas déçu du tout puisque le public de connaisseur Lillois la reprise en cœur du début à la fin. Orelsan accompagné de ses musiciens, (première fois ou je vais à un concert de Rap avec des musiciens), nous a calé un show spectaculaire mêlant anciennes chansons issues de ses deux albums solos précédents et les hits de son dernier album. En faisant ça il à fait plaisir aux plus anciens comme aux plus jeunes fans, merci l’artiste.

On voit qu’a travers toutes ces années Orelsan a les moyens de nous faire un véritable spectacle, plus qu’un simple concert il n’hésite pas à jouer avec son décor, avec le public et tout ce qui peut l’entourer. Il a maitrisé son sujet, lui reprochant parfois de trop calculer son coup, lorsque le public lui réclame Défaite de famille, un titre très original il esquive et c’est son backeur Abblaye qui viendra nous demander de l’annoncer. On sait que Orelsan n’est pas un adepte des scènes et qu’il s’est pris au jeu très tard, il a décidé de se renfermer derrière sa science de l’exactitude comme toujours.

Cependant je n’ai pas été déçu du personnage, je m’attendais à un type complètement décalé de la réalité, n’hésitant pas à se marrer avec le public. Une des choses qui ma le plus touché ou ému restera  sa prestation de Paradis et de Suicide Social. On le sait, on le voit, Orelsan vit ses chansons pleinement, à cœur ouvert il nous a transmis Paradis, une chanson qui parle de la relation avec sa copine, cette chanson magnifique a donné des frissons à toute une salle le laissant réciter seul, sur un fond de lumière tous ce qu’il ressent pour sa copine.  Il y’aura facilement des dizaines de milliers d’adjectifs pour vous parler de ce que j’ai vu, mais c’était au-delà du descriptible, le public, reprenant à lui seul un refrain entrainant, montrait toute la force de ce morceau en live et toute la beauté de ce texte. Un grand moment de frisson.

Quant à la chanson Suicide Social, comment vous dire ? Allez le voir en concert et vous serez comme moi les mains sur la tête à vous demander si ce que vous avez vu était bien réel. Une des nombreuses chansons du concert où Orelsan a montré qu’il écrivait surtout avec son cœur.

Du début à la fin de la chanson, Orelsan regard le sol et hurle suicide social comme si ce son résonnait comme ses dernières paroles. À ce jour c’est la plus belle chanson que j’ai pu voir interprété dans un concert. Du grand Art.

Ce qui a le plus donné de cachet au concert était l’apport des musiciens . Aidé de ses amis, Orelsan à clairement pu se détacher de la pression d’assurer à lui seul un concert de près d’une heure et demie, n’hésitant pas à laisser place à de multiples solo, on sent toute la fierté d’être accompagné de tels artistes.

Pour revenir à ce que je disais au départ avec les grandes salles et mon inquiétude, on sentait par moment le public endormi, préférant prendre comme à l’accoutumée des dizaines de vidéo plutôt que de sauter, de s’ambiancer, de pousser. Même mon petit frère de seize ans s’éclatait plus pour son premier concert qu’une bonne partie de la salle.

Un mec m’a même embrouillé parce que sa copine se sentait pas bien… Navré pour elle mais si vous ne vous sentez pas capable d’assumer une fosse de concert de rap mieux vaut aller voir Alain Souchon au Sébastopol.

Le public n’a pas joué le jeu de la fosse de concert, certes l’ambiance mise sur scène par Orelsan était folle. On sentait qu’il ramait pour la faire partager au public, un gros point noir dans cette soirée qui aurai pu être légendaire pour tout le monde. C’est sur ces principaux hits du dernier album que Orelsan à réussi à faire bouger un public qui n’était clairement pas à la hauteur, jouant trois fois Basique afin de laisser des traces de bleu sur la corp du public c’est la seul et unique fois ou tout le monde sautait et poussait, mon grand regret.

À l’inverse du concert de Nekfeu à même période l’an dernier ou le public très réceptif ne laissant aucune place pour bouger ne serait-ce qu’un orteil et ou l’ambiance tant dans les gradins que dans la fosse était bouillante. On sent toute la difficulté qu’a Orelsan de transmettre son énergie.

Mais n’en déplaise au puriste comme moi qui voudrais qu’un concert de rap se finisse sur une civière, Orelsan a réussi son pari, pour l’instant sa tournée se passe à merveille et le Paris Bercy à la fin du mois s’annonce l’un des concerts les plus légendaires de sa carrière. J’en garderai des souvenirs plein les yeux, Orelsan est un génie et un de mes idoles c’était un pur moment d’extase de pouvoir le voir en live transmettre tout son amour pour la musique.

Ce mardi 13 mars 2018 restera à jamais gravé dans ma mémoire, merci une nouvelle fois Orelsan d’être qui tu es.

Degreve Benjamin

2 réflexions sur “Orelsan en concert, un show maîtrisé de A à Z

  1. Bonjour Ben,
    Ton article est très beau , rempli d’emoTion. Tu nous l’as fait partager à travers tes mots , on s’en que tu parles avec tes tripes et ton ressenti !
    C’edt Très bien continue comme celà , tu avances bien , c’est De mieux en mieux. Tu m’as donné très envie d’ecouTer l’album, je vais le demander à Max.
    Merci pour cette communication
    Bises Frédérique (mere de Max)😜

    J’aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s