Angèle – Brol , un bazar rempli de sentiments

7911153_027d162c-c7e1-11e8-83dd-25586f38db39-1_1000x625

La pétillante et bouleversante bruxelloise Angèle dévoile son mélodieux premiere album, BROL. Brol est une promenade dans les thèmes qui construisent notre société aujourd’hui.

On ne la connaissait pas il y a quelques mois et aujourd’hui on ne la présente plus. Cette jeune chanteuse rafle tout sur son passage et profite d’une médiatisation folle pour ne plus échapper à personne.

Des vidéos Instagram à la tête d’affiche de festivals

Ses débuts sont très marquants. Grâce à Instagram et à ses courtes vidéos ou elle chante en s’amusant avec ce qu’elle trouve près d’elle, Angèle a conquis un public grâce à sa voix angélique. Révélée par le rappeur Damso qui l’a invité à faire la première partie de sa tournée l’année dernière et à son frère Roméo Elvis également rappeur, Angèle s’est pourtant faite toute seule.

Personnellement découverte dans le projet de son grand frère Roméo Elvis dans le titre, J’ai vu, j’ai été totalement charmé par sa voix. Cette jeune chanteuse est issue d’une famille d’artistes. Depuis plus d’un an elle nous dévoile son quotidien et son caractère de fille qui aime déconner pour un rien et qui ne se prend pas la tête. Son expansion sur la scène française prend une nouvelle dimension en octobre 2017 grâce à son tube la Loi de Murphy. Et là c’est la folie, les vues défilent et Angèle fait la Une de nombreux magazines. D’être une illustre inconnue à la sœur de, Angèle s’est fait un prénom et continue de conquérir un public très large.

1169-couv2-angeleromeo.jpg

Brol, un album d’émotions

Porté par un talent immense son album est un grand tourbillon d’émotions.

Angèle utilise les mots pour parler de nos maux. Je me souviendrai longtemps de cette première écoute, cela faisait longtemps que je n’avais pas ressenti autant d’émotions, jusqu’à, je dois l’avouer en être particulièrement émue. BROL nous emmène dans le souvenir d’une idylle lointaine où se mélangent nos plus profonds sentiments.

Certains lui reprochent sa platitude, je trouve au contraire qu’elle parle avec une certaine finesse et légèreté de thèmes important. De la jalousie, qui ronge la vie de milliers de personnes, en passant par le sexisme dans la chanson Balance ton quoi, l’homosexualité dans la chanson Ta Reine, la flemme ou bien la peur, cet album fait le tour « des choses dont l’on aimerait se séparer mais l’on y arrive pas » comme elle le dit.

Ma chanson préféré est Balance ton Quoi où elle dénonce, toujours dans son style, le sexisme et les remarques qu’elle a pu subir depuis le début de sa jeune carrière.

Si Angèle conquit un public de plus en plus vaste ce n’est pas que grâce à son sourire, depuis plus d’un an elle travaille dur et est très bien entourée. Une des particularités que j’aime le plus dans son travail ce sont ses clips. Aidée par Charlotte Abramow qui a réalisé la plupart de ses visuels les clips d’Angèle sont remplis de couleurs et d’accessoires ce qui les rendent captivants comme dans le clip de Je veux tes yeux. Toujours réalisés avec le souci du détail, Angèle est bien la petite protégée de Damso, lui aussi un obsédé du détail.

BROL, à son image ?

L’album est très réussi, grâce à sa formidable médiatisation Angèle est partout. C’est un très bel album, ambitieux et surtout une très grande réussite pour une première. Cependant je suis un peu déçu par le manque de pep’s. L’album manque légèrement de caractère, en ne parlant que de sujets de société on perd le côté personnel d’un album. Certes les thèmes abordés dans l’album doivent lui correspondre mais ils correspondent également à des millions d’entre nous.

Lorsque l’on suit un peu Angèle, notamment sur les réseaux on s’attend à être transporté dans son univers. J’ai eu la chance de la voir en concert en février dernier, bien avant la sortie de l’album. Sur scène les chansons étaient très rythmées, ça bougeait de partout, je m’attendais à vivre la même chose dans l’album. Si je dois faire un reproche, c’est sur le manque de rythme, ce rythme qui n’ apparaît que dans les chansons dévoilées il y a plusieurs mois et donc, que l’on connaît.

Je suis très heureux de ce premier album car Angèle est une artiste que j’apprécie énormément et que j’ai plaisir à suivre. Avec BROL elle signe un excellent premier album qui plaira, à coup sûr à tout le monde et surtout qui parle à tout le monde.

Bruxelles continue de s’imposer sur la scène musicale française et avec la loutre, son animal totem cela risque d’être pour très longtemps. Tant mieux !

Degreve Benjamin

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s