Et si la saison NBA s’arrêtait maintenant ?

Depuis le 11 mars et l’annonce de la contamination de Rudy Gobert au Covid-19 la saison de NBA est en pause. De nombreuses idées ont émergé ces dernières semaines pour que cette saison arrive à son terme et désigne un vainqueur. Fin de la saison régulière, grand tournoi final à Disneyworld ou Las Vegas, arrêt pur et simple de la saison ou bien encore match à huis clos. Beaucoup d’idées mais très peu de concret. Adam Silver et les représentants de la ligue penchent encore aujourd’hui sur la question.

L’année 2020 commence très mal avec la mort de l’ancien président de la ligue David Stern le 2 janvier. Il a révolutionné la ligue pendant trente ans et a permis d’être ce qu’elle est aujourd’hui, une ligue de superstar qui proposent un spectacle chaque soir sur les parquets.

Le 24 janvier nous apprenions le décès d’une des plus grandes légendes de ce sport. Kobe Bryant nous quittait à l’âge de 41 ans, dans un terrible crash d’hélicoptère. Le monde a pleuré la mort d’un athlète hors du commun, un battant et surtout un père et un mari aimant. Kobe était l’idole de toute une génération, un exemple de courage et d’abnégation, le genre de personne qui vous donne envie de vous surpasser au quotidien.

L’année 2020, vous l’aurai compris est à mettre à la poubelle pour les fans de NBA. De plus avec l’arrêt depuis plusieurs semaines des matchs tout porte à croire à une saison catastrophe. Et pourtant cette saison avait bien commencé. Les Bucks montrent qu’ils sont les grands favoris pour le titre à l’Est, les Lakers ont enfin une équipe pour gagner, les rookies du Heat flambent chaque nuit les parquets NBA, de très sérieux contenders au titre montrent les crocs, Pacers, Thunder, Mavs montrent de belles choses. A cela s’ajoute une lutte effrénée pour savoir quelle équipe entre les Hawks, les Knicks et les Warriors sera la plus nul de l’année. C’était bien parti pour avoir une saison NBA d’anthologie, avec même un match à Paris Bercy.

Et si la saison NBA s’arrêtait là ? Quel bilan faire de ces six mois, quelle équipe était la plus préparé au titre, quel rookie méritait le titre de rookie de l’année, quelle équipe repartira avec le premier choix de draft ? Je vous donne mes pronostiques, en simulant les play-offs.

Premier Tour des Play-offs 2020 :

A l’ouest nous avons un premier tour très intéressant entre Denver et Houston et Dallas et Los Angeles. De l’autre côté des Etats-Unis tous les yeux seront tournés vers le choc entre Boston et Philadelphie, mais également sur la très belle rencontre entre Indiana et Miami.

Mon premier tour :

  • A l’Ouest :

LAL – 4   vs MEM – 0 / UTA – 3 vs OKC – 4 / DEN- 2 vs HOU – 4 / LAC – 4 vs MAV – 1

  • A l’est :

MIL – 4 vs ORL – 0 / MIA – 2 vs IND 4 / BOS – 4 vs PHI – 3 / TOR – 4 vs BRN – 0

Mon second tour:

  • A l’Ouest:

LAL – 4 vs OKC – 1 / HOU 2 vs LAC 4

  • A l’est:

MIL – 4 vs IND 0 / BOS 1 vs TOR 4

La finale opposera donc les deux clubs de Los Angeles. De l’autre côté les Bucks n’ont fait qu’une bouché des Pacers pour un remake de la finale de l’année dernière, Bucks vs Raptors.

Mes finales de conférences :

  • Finale à l’ouest :

LAL – 4 vs LAC 2

  • Finale à l’Est :

MIL – 4 vs TOR 2

Les Lakers boosté par un Lebron James étincelant s’imposent facilement, les Bucks qui rêvaient depuis l’année dernière d’une finale en NBA s’impose face au champion en titre Toronto, cette année bien trop faible.

  • Finale NBA :

LAKERS – 4 vs BUCKS 1

Les Lakers sont en mission depuis la disparition de Bryant. Ils étaient dans l’obligation de ramener ce trophée en Californie. Anthony Davis est MVP des finales et Lebron remporte sa quatrième bague. Quant à Giannis, bien trop seul pendant la finale il devra songer à son avenir, le gros mouvement de l’été ?

Place aux récompenses individuelles de l’année. Tout d’abord mention spéciale à des équipes qui pour la première partie de saison nous ont permis de passer des supers soirées. Mavericks, Pacers, Heat ont été les plus sérieux contenders et les équipes les plus belles à voir jouer.

•             MVP: LeBron James (PPG 25.7 / RPG 7.9 / APG 10.6)

Des statistiques impressionnants à 35 ans qui montre que Lebron James est toujours le meilleur joueur de la ligue. 2ème Giannis 3ème Harden.

  • Rookie de la saison : Ja Morant (PPG 17.6 / RPG 3.5 / APG 6.9

Qui d’autre que Ja Morant pour remporter le titre de rookie de l’année, Zion Williamson est revenue trop tard de sa blessure et n’a joué que vingt matchs. 2ème Nunn 3ème Zion

  • Défenseur de l’année : Patrick Beverley (PPG 7.9 / RPG 5.4 / APG 3.7)

Le meneur des Clippers est un maillon essentiel dans la défense de Los Angeles. Véritable chien fou il mérite amplement son titre. 2ème Gobert 3ème Giannis

  • MIP: Brandon Ingram (PPG 24.3 / RPG 6.3 / APG 4.3)

L’ailier des Pélicans a montré de très belles choses tout au long de la saison régulière. Echangé par les Lakers en fin de saison dernière il a montré tout son potentiel. 2ème Tatum 3ème Adebayo

  • Meilleur sixième Homme : Lou Williams (PPG 18.7 / RPG 3.1 / APG 5.7)

Avec son temps de jeu (plus de 18 min par match) on ne sait plus si Lou Williams est réellement un sixième homme. Enfin, pour la troisième fois d’affilé il montre qu’en sorti de banc il est indispensable. 2ème Harell 3ème Schroeder

Cette année 2020 est à mettre à la poubelle.  Le sport ne doit pas faire exception aux règles. Si la saison NBA devait se terminer sans désigner de vainqueur alors qu’il en soit ainsi. Le Sport n’est pas au-dessus de tout. Vivement octobre 2020 qu’une nouvelle saison reprenne, avec son lot de surprise, de jeunes prometteurs et de défaite des Knicks.

A lire aussi : Paris-Manchester United : Une soirée (in) oubliable

Benjamin Degreve

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s